[STARTER PACK] Ma toilette responsable

De nombreuses innovations voient le jour en matière de toilette responsable mais toutes ne se valent pas. En effet, un produit totalement responsable doit être conçu avec des matières premières à la fois naturelles, biologiques, non-testé sur les animaux, recyclables et fabriquées au plus près de chez soi pour limiter l’impact carbone.
Pour être sûrs de ne pas faire d’erreurs, nous avons fait le point et sélectionné le nec + ultra des ustensiles de toilette. Vos retours en commentaire 😉 

1. LA BROSSE A DENTS
Interchangeables, en bambou ou en bois, quelles sont les meilleures alternatives ? 

Ces 3 brosses à dents sont nos coups de cœur pour un brossage efficace et responsable.
Les interchangeables permettent de garder le manche et de changer la tête, limitant la production de déchets et favorisant un brossage optimal.
La marque Lamazuna propose ce type de brosse avec un manche à 70%  en dérivés de ricin et 30% de bioplastique (biosourcée ou compostable) fabriqué en France.
La tête est composée de poils en nylon fabriqués en Italie avec un emballage compostable.
Les têtes se changent tous les 3 mois et sont à renvoyer avec le manche auprès de Lamazura qui les recycle via un partenariat avec Terracycle.
On valide aussi le modèle Edith, plus cher mais personnalisable chez Bioseptyl.

L’inconvénient des brosses à dent en bambou est qu’elles soient fabriquées en Chine et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de nous en passer.

Encore plus responsable, le SIWAK ! 
Le siwak est une racine de l’arbuste Salvadora Persica utilisée depuis des millénaires comme brosse à dent naturelle.
Elle garantie des dents propres sans tartre ni caries, favorisant le blanchiment des dents avec un bâton 100% compostable ! Le tuto pour se brosser les dents au simak ici.

2. CURE-OREILLE
Les cotons tiges non biodégradables seront interdits en France d’ici 2020 dans le cadre de la loi sur la biodiversité.
A juste cause, puisque c’est l’un des déchets les plus couramment trouvés en milieux aquatiques.
On se tourne donc doucement mais sûrement vers le cure-oreille.
Economique: à raison d’un coton tige par jour, vous rentabilisez votre oriculi en 4 ans.
Deux cotons-tiges par jour ? Il sera rentabilisé sur 2 ans, et ainsi de suite 🙂
En métal, bambou ou coco, il se nettoie à l’eau savonneuse après chaque utilisation.
Découvrez comment bien utiliser le cure-oreille ici

Notre avis: nous recommandons un cure-oreille en acier inoxydable
Pour la simple et bonne raison que sa durée de vie est supérieure à celle du bambou; que l’acier est l’un des matériaux qui se recycle le mieux au monde; et que le bambou voyage beaucoup puisqu’il provient majoritairement de Chine, d’Inde, du Vietnam ou encore d’Amérique latine.


3. LINGETTES LAVABLES
Pour se démaquiller, enlever le vernis, nettoyer sa frimousse ou en compresse, on utilise beaucoup trop de lingettes et de disques !
En fibre de coton et chanvre bio, d’eucalyptus ou encore de bambou, les lingettes lavables sont la meilleure alternative pour passer au zéro déchet. Chaque lingette peut-être réutilisée entre 150 et 1300 fois !

Plus écologique qu’économique
Dans la mesure où un paquet de disques jetables coûte entre 60 centimes et 2€ à racheter tous les 2 mois, cela représente un coût approximatif de 24€ par an.
Le lot de disques lavables coûte entre 7€ et 10€, ce qui représente un budget de 15€ à 20€ auquel on ajoute le prix de l’eau pour la lessive.

Notre avis: la production de coton nécessite une grande quantité d’eau, le bambou vient de trop loin, tandis que « eucalyptus » est souvent le mot usité pour désigner l’addition de fibre de Tencel + polyester (rappelons que le polyester est un procédé chimique qui rejette des particules de plastique au lavage).
A choisir, nous validons évidemment les lingettes lavables à base de chanvre et d’un peu de coton, le tout made in france que l’on peut trouver ici.
La France étant le 1er pays producteur de chanvre, il est bon de limiter l’impact carbone et de favoriser l’économie locale 😉

Et si vous avez un bon coup de crochet, vous pouvez également fabriquer vos disques de coton vous-même avec ce tuto 😀 Le résultat peut être très propre comme le montre cette réalisation par Jules et Philotte <3


4. LINGETTES LAVABLES ET CUP 
Les tampons et autres serviettes hygiéniques sont à base de coton qui nécessite énormément d’eau à sa production et dessèche la muqueuse, déséquilibrant au passage la flore vaginale.
Rarement bio, les pesticides utilisés pour sa production sont toujours présents dans le coton et tutoient notre foufoune… pas ouf.
Les lingettes lavables sont une excellente alternative en terme de protection périodique.
Testée et approuvée, la cup ou coupe menstruelle est aussi bonne sur le plan écologique, économique et confortable que sanitaire.
Attention pour autant à changer vos protections périodiques toutes les 6 heures pour éviter la prolifération de bactéries comme le disent de récentes études ici.
Compter entre 15€ et 30€ la cup à remplacer tous les 5 à 10 ans.
Voir le Mode d’emploi

Pour conclure, de belles alternatives voient le jour et nous permettent de conserver un certain confort de vie, mais il est bon d’étudier lesquelles sont à la fois saines, éthiques, durables et économiques, car toutes ne se valent pas !
Nous espérons avoir levé le voile sur les plus belles innovations et vous invitons chaudement à partager vos retours en commentaire.

Cet article a été rédigé par

Sources 
Consoglobe – les brosses à dent écologiques
Actu environnement: bilan écologique de l’acier
Sivatru: le recyclage de l’acier
Mon vanity ideal: les linguettes démaquillantes lavables
Mademoiselle-disques démaquillants lavables

2 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *