Sans gluten ni lactose

Impossible de les manquer, les produits mentionnés « gluten et lactose-free » ont vu le jour dans nos hypermarchés et leur rayon gonfle à vue d’œil. En 2018, 11,6 millions de français consomment sans gluten et 35% boudent le lactose.
Entre les allergiques et les intolérants ça commence à faire du monde ! Pourquoi ces produits arrivent-ils sur le marché ? En quoi ces constituants peuvent-ils être nocifs pour notre santé et comment y remédier ? 

Pour rappel, le gluten est un constituant de la farine de céréales de blé, orge, avoine et seigle. Il se glisse partout : pain, biscuits, gâteaux, pâtisseries, pâtes, hamburgers, pizzas, saucisses, sauces, sauce soja, assaisonnements, préparations et même épaississants. Sa consommation peut être à l’origine de pathologies nommées intolérance, sensibilités (syndrome de l’intestin irritable) ou allergie.

Si on le met un peu dans le même sac que le lactose (= glucide présent dans le lait et les produits laitiers), c’est parce que les symptômes en cas de rejet des constituants sont assez similaires : ballonnements, augmentation du volume de l’intestin, diarrhées, crampes intestinales, vomissement etc. 

Ces marchés du gluten et lactose-free progressent d’environ 20% par an car les gens s’y intéressent. 🙂
Pourtant ce n’est pas gagné…
60% d’entre-nous trouvent ces régimes contraignants et à 40% compliqués. Pourquoi ? C’est déjà usant de tout cuisiner soi-même, et les quiches en cuisine peuvent pleurer, mais la major partie des restaurants nous snobent.
Vous êtes à la table d’un restaurant. On vous tend le menu que vous dévorez des yeux puis, votre conscience s’éclaire: Gluten et Lactose sont persona non grata et les animaux n’ont pas souhaité atterrir dans nos assiettes. Sans même aborder les nécessités d’une alimentation biologique et locale, vous pouvez déjà commander votre salade-tomate-oignon pesticidée et regarder votre conjoint se délecter d’un risotto aux cèpes.

Au supermarché, c’est la chasse aux étiquettes. Vous voulez savoir si votre conjoint vous aime ? Demandez-lui de vous rapporter une boîte de biscuits bio, sans huile de palme, sans gluten, mentionnés vegan et commerce équitable. S’il revient, c’est qu’il vous aime.

Nos principes sont-ils trop élevés ? L’école nous a pourtant appris à prendre soin de soi et de son prochain.
J’essaye de mettre mes principes à exécution mais pas un mois ne se passe sans que j’y déroge, que je les froisse, sans que je foule aux pieds ces valeurs citoyennes qui me sont chères. Je suis constamment partagée entre ce dont j’ai envie, mon régime alimentaire (gluten-lactose free) et mes convictions (vegan, local, commerce équitable).
Si vous êtes sensibles au gluten et lactose, voici quelques outils pour améliorer votre quotidien.

Astuces & implication

Guide des restaurants sans gluten en France

– Le site Allergobox propose des recettes et une liste de produits sans allergènes, bio ou vegan; l’application scanne le code barre des produits que vous pouvez consommer.  

– Continuer de s’informer et soutenir l’AFDIAG – association sans gluten

– Signer et partager la pétition pour plus de produits sans gluten ni lactose

– Demander plus de choix à mon supermarché

Instant partage
En tant qu’acteur du changement, votre avis compte !

Cet article a été rédigé par


Ressourcez-vous
Le Marché du sans gluten en France
La tendance Marketing du sans gluten
Vivre sans lactose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *