[DÉFI] Noël Responsable

HO HO HO 
Le froid s’installe, nos villes s’illuminent et un fond sonore de petits grelots retentit au lointain pour nous rappeler que Noël approche ! 
Plus qu’une fête commerciale, c’est le moment de s’échapper de notre morne et stressant quotidien pour partager de chaleureux instants saupoudrés de paillettes entourés de nos proches.
Mais la magie de Noël s’est estompée quand nous avons découvert le dessous de nos achats.
En effet, peut-on s’émerveiller d’une déco’ qui flottera bientôt dans l’océan-poubelle ?  
Appréciera-t-on le doux fumet de la dinde sacrifiée, d’une oie gavée ou du béluga éventré ? Pourra-t-on encore se réjouir en déballant nos cadeaux made-in-esclavage des petits enfants d’ailleurs ? 
Pour bon nombre de français, les sombres révélations de nos procédés industriels auront à jamais terni le tableau. 
Mais une lueur d’espoir subsiste dans nos petites mirettes de tous âges : peut-on encore festoyer serein ? 

Le bilan carbone du Père Noël
Selon le Planetoscope, le Père Noël parcours 149 millions de kilomètres pour distribuer les cadeaux à 52 millions de foyers (15% des foyers dans le monde).
Le bilan carbone de Barbe blanche atteint alors 17,2 tonnes de carbone/an, soit autant de CO2 que 2000 français en une année.

Et nous, qu’est-ce qu’on pollue ?
Selon l’Institut de l’environnement de Stockholm, le bilan carbone des activités (menu, déco, déplacements…) et cadeaux compris pour un français moyen atteint un total de 650 kilos de CO2. Quand on sait qu’un frenchy émet 7,5 tonnes de CO2 par an, c’est donc qu’à Noël il pollue près de 87 fois plus !
On vous passe les chiffres affolants de production de saumon, jouets, chocolats etc. à découvrir depuis le 1er janvier et en temps réel sur Consoglobe.

Face à ce regrettable bilan, il était plus que nécessaire d’agir en accord avec nos valeurs.
Avec mon amie Morgane nous avons relevé le défi d’un Noël responsable, et c’est avec joie que je vous partage sans plus attendre le résultat de nos efforts car oui, cela est POSSIBLE !

1. DÉCO BRICO
DIY, upcyclé, prêté ou de seconde main, pour une décoration responsable, il faut de l’imagination et un peu d’huile de coude. Voici la décoration que nous avons réalisé (nos photos à venir) :


La couronne de Noël en bouchons de liège
Pour réaliser une couronne identique à celle-ci, il nous a fallu :
– 14 bouchons en liège dégotés chez le restaurant du coin
– 14 petits grelots
– 1 branche de houx offerte par le fleuriste du coin
– 1 ruban rouge
– 1 aiguille à tricoter
– 1 rouleau de fine ficelle

Les cerfs en PQ 
Vous pouvez rire, mais c’est un excellent moyen d’upcycler vos rouleaux ! Pour les réaliser rien de plus simple :
– Munissez-vous d’un feutre noir & rouge
– Une paire de ciseaux. Voilà.

Brindilles & pommes de pain paillettées
Quelques chutes de plantes et pommes de pain décoreront votre table, mais attention aux paillettes ! A base de pétrole, elles sont hyper-polluantes et non dégradables.
Des scientifiques de l’Université de Floride ont démontré les ravages des paillettes, trop
 petites pour passer par les systèmes de filtrage des égouts, elles ne se désintègrent pas et terminent leur course dans les océans avant d’être ingérées par les poissons, oiseaux etc.  
Des scientifiques ont estimé que 8 Billons de micro-particules de plastiques circulent chaque jour dans les eaux usagées des USA.

Cependant, Eco Stardust  a créé des paillettes en cellulose d’eucalyptus gérées durablement et certifiées biodégradables 😀
La marque donne 10% de ses profits reviennent à l’organisme Sufers Against Sewage qui lutte contre la pollution de plastique.
On peut aussi leur renvoyer le packaging et ils le recyclent mais on va le faire nous-même.

 


Bougies naturelles
Le saviez-vous ? Les bougies parfumées ou encens contiennent du benzène ou du formaldéhyde qui sont des sources de pollution de l’air et peuvent être à l’origine d’irritation des voies respiratoires, voire à long terme à une augmentation des risques de cancer.
Et quand on sait que notre intérieur est 7 fois plus pollué que l’air extérieur, autant miser sur des bougies en cire naturelle.
Nous avons choisi 4 bougies en cire de soja 100% naturelles avec huiles essentielles bio,  les modèles ‘Voltive’ chez Latitude Nature.


Pliage de serviettes en sapin
Rien de plus simple, il vous suffit de vous procurer des serviettes vertes et de suivre le tuto ici  

Guirlande LED
Pourquoi en LED ? Car elles consomment moins, tout simplement !
La mienne coure actuellement le long de la rambarde et bénéficie de 20 000 heures d’autonomie 😉

 


Sapin : artificiel ou naturel ?

En effet, le sapin artificiel est appréciable car il se conserve longtemps et ne perd pas ses épines, mais fabriqué à partir de pétrole, il n’est pas recyclable !
Du côté des sapins naturels, on s’est posé la question de savoir si la production de sapins est polluante, mais sachez que chaque sapin absorbe en moyenne 3kg de CO2. Il a donc son utilité.

De plus, 80% des sapins naturels sont produits dans l’hexagone donc ils voyagent pas et leur production est maîtrisée.
L’Association Française du Sapin Naturel regroupe 93 producteurs de sapins qui gèrent la production agricole des sapins sur 5000 hectares.
Nulle nécessité de chercher un sapin labellisé FSC ou PEFC, cela n’existe pas en France.
Vous pouvez choisir un sapin en pot puis le replanter 😉

Privilégier les sapins certifiés Plante Bleue, Fleurs de France ou mieux encore, commandez votre sapin bio cultivé.
/!\ Les fêtes finies, le sapin n’est pas à abandonner dans la rue ! Emmenez votre sapin à une déchetterie où il sera transformé en compost.

En palette
Vous pouvez aussi vous confectionner votre sapin
 en palettes européennes (sans bromure de méthyle) ! Des idées de sapin en palette ici

Sur toile
Photo: Ikea – Toile tendu imprimé sapin de noël

De notre côté, nous avons hérité de deux petits sapins artificiels d’amis respectifs, ce qui nous a permis de faire des économies. 
Les guirlandes et boules de Noël nous seront prêtés par des proches.

___________

2. A TABLE !
Pour qu’un repas soit totalement responsable, il doit tenir compte de notre santé, de l’équité sociale et de notre environnement.
Nous avons aussi opté pour des recettes abordables et simples à réaliser.
Le repas sera donc constitué de produits bio, non transformés, de saison, issus du vrac, local, sans gluten/lactose et végétalien 😉

/!\ Ne pas utiliser de vaisselle jetable, vous comprendrez pourquoi 😉
Par ailleurs, tous les restes et emballages devront être recyclés et compostés à la fin du repas.
Vos invités peuvent aussi participer à la recycle pour s’initier et devenir super responsables en herbe.

Entrée
Tranches de faux-gras sur de petits pains toastés sans gluten & confit de figues.
Aucun faux-gras n’était en rayon à l’heure de la rédaction -ce qui explique les photos non contractuelles ci-dessous-, mais quand l’achat s’effectuera, notre choix se portera sur le JOIE GRAS de JAY & JOY qui a déjà fait ses preuves.
Les petits toasts peuvent être accompagnés d’autres amuses-bouche : olives, chips de légumes, mélange étudiants (noix de cajou, raisins secs, amandes, noisettes), légumes de saison en bâtonnet croquants à tremper dans du houmous etc.



Plat

Pour le plat de résistance, notre intérêt s’est porté sur une recette de Marie Laforêt : la fameuse tourte aux pommes de terre et poireaux que vous pouvez accompagner d’une julienne de légumes et de laitue. Testé et approuvé !

Fauxmages
Testés et plus ou moins approuvés, les fauxmages remplacent peu à peu le fromage dans nos assiettes et c’est tant mieux !
Pour les motivés, nous vous recommandons de réaliser le fauxmage de macadamia à tartiner par Marie Sophie L  et ceux de Marie Laforêt.
Sinon, laissez-vous séduire par les tartinables JAY & JOY, les tommes TOMM’ POUSSE, les Nouveaux Affineurs totalement bluffants, ou encore les Petits veganne.

La bûche 
Bûche de Noël amande et ganache chocolat 
TADAM ! Ceci est notre bûche, aussi belle que bonne, et nous vous invitons chaudement à la reproduire en suivant la recette ici >> recette
Pour rester dans la logique d’un dessert responsable, exit le sucre glace, billes colorées ou autres décorations déjà préconçues et peu saines.
C’est donc avec une peau d’orange pelée, 1 noisette, 1 amande, 2 raisins secs et un pochoir qui traînait que nous avons finalisé la déco !
Trop gourmands, nous n’avons pu attendre la prise de la photo avant de déguster des parts, ce qui explique sa nanification 😉

___________

3. CADEAUX

Offrir des expériences, du fait maison
Pour Morgane, ce Noël sera placé sous le signe de la créativité. 
« J’ai choisi d’offrir des moments plutôt que des objets jetables.
Les instants à partager laissent aussi de beaux souvenirs et peuvent être plus riches de sens qu’un cadeau. Ce sera aussi l’occasion de mettre mes talents à profit: je pense confectionner des sucettes en caramel, des biscuits, de la confiture de lait… »

Acheter moins, mais mieux
C’est aussi le moment de pratiquer son vote par l’achat : privilégier les produits de marques éco-responsables ou en transition.
Si vous n’avez pas encore lu mon article sur la Slow Fashion, le vintage a aussi la côte et sachez que le label Emmaus propose aussi des cadeaux de seconde main.

Emballage zéro déchet
Il y a des emballages recyclables, mais on ne le dira jamais assez : « le meilleur déchet est celui qui ne produit pas »
Morgane et moi sommes dégoté un foulard chez Hippy Market pour emballer nos cadeaux façon art japonais, le Furoshiki. 


___________

FINIR SUR UNE BONNE ACTION

Donner un repas à la Croix rouge, offrir un repas via l’application Too Good To Go, déposer ses vêtements au Secours catholique, lutter contre le gaspillage alimentaire avec Les Eco-Charlie, manifester pour une cause qui nous est chère ou faire un don auprès d’une association sont tant de moyens de célébrer Noël à sa juste cause.
Je participe à beaucoup de manifestations, majoritairement pour la cause animale. La dernière en date était évidemment pour le climat 😉

Pour conclure, 
Ce défi fut riche d’apprentissages et drôle à vivre !  Au total, le Menu, la déco et les foulards pour la déco n’auront coûté que 150€ 
Nous sommes fières d’avoir fait les choses bien et l’on vous recommande vivement de relever le pari avec vos proches 😉
La vidéo de notre Noël Responsable est au montage et arrive sous peu 😀 Et chez vous, comment rendez-vous ce Noël responsable ? Quelles sont vos astuces et vos plus beaux souvenirs ?

Cet article a été rédigé par

Sources
https://www.nationalgeographic.fr/environnement/devra-t-renoncer-aux-paillettes-pour-sauver-les-oceans
https://pubs.acs.org/doi/full/10.1021/acs.est.5b03909
https://www.sas.org.uk/
http://sante.lefigaro.fr/article/bougies-parfumees-et-encens-une-pollution-de-l-air-interieur/
https://www.consommerdurable.com/2009/11/quel-sapin-de-noel-choisir-si-l-on-souhaite-preserver-l-environnement-artificiel-ou-naturel/
http://questionsforet.com/mon-beau-sapin-acheter-son-sapin-plutot-que-le-couper-en-foret/https://www.afsnn.fr/https://www.francesapinbio.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *