9 nuances d’eau pure

Le saviez-vous ? La moitié des eaux de surface et des nappes phréatiques en France contiennent des pesticides, médicaments, perturbateurs endocriniens et métaux lourds, auxquels s’ajoutent les  canalisations des logements qui laissent échapper du plomb, du nickel et du chlorure de vinyle.
Une récente étude estime que 2,8 millions de français boivent couramment une eau polluée.
Pour faire face à ce problème, l’hexagone utilise des méthodes de dépollution, sans s’attaquer à l’origine de ces pollutions qui est majoritairement agricole.
Ainsi, le consommateur est seul à payer 86% des frais de dépollution des eaux en France.

Nous, on a décidé d’analyser la qualité de notre eau en passant par la carte interactive UFCquechoisir.org.  Et c’est sans surprise -mais un peu quand même- que nous buvons une eau pleine de pesticides, de nitrates et de plomb ! 

Alors concrètement, quels sont les risques ? 
Les risques liés à la présence de micro-organismes (bactéries, virus, parasites) peuvent aller du trouble digestif à l’hépatite et j’en passe.
Une absorption minime mais chronique de pesticides peut engendrer l’apparition de cancers (leucémie), de trouble neurologique, hormonal et de reproduction (stérilité, avortements, malformations, perturbation du système hormonal, …).
Quant aux métaux lourds (aluminium, chrome, plomb) ingérés quotidiennement, ils peuvent amener à des maladies d’ordre pulmonaire, nerveux, rénaux, digestifs et sanguins. 

via GIPHY

Sachant ça, que faire ?? 

Inutile de se ruer vers l’eau embouteillée
Le bilan carbone d’une eau en bouteille est 65 fois plus élevé que l’eau du robinet (à cause du transport et des emballages, notamment).
Les bouteilles sont fabriquées à partir de composés chimiques PET (Polytéréphtalate d’éthylène) qui renferment des perturbateurs endocriniens. Et selon une récente étude, une bouteille réutilisée contient 20 fois plus de bactéries que dans la gamelle d’un chien…

Il existe de nombreuses solutions de dépollution de l’eau. Contre le calcaire, les bactéries ou les polluants, d’origines naturelles ou pas, plus ou moins efficientes, coûteuses, ou difficiles à installer… C’est une belle prise de tête que nous vous évitons en abordant sans plus attendre les 9 nuances de dépollution de l’eau.

LUTTER CONTRE L’EAU CALCAIRE
Plus d’eau est « dure », plus le risque de dépôts de calcaire et/ou tartre est élevé.
Aussi l’eau agresse la peau, altère le goût des boissons et aliments et la qualité de lavage de votre lessive.
Avant d’installer quoi que se soit, il est préférable de connaitre la dureté de son eau, indiquée par le TH (titre hydrométrique) de ma région qui doit osciller entre 15 et 25°F.
Le TH est noté dans la partie consacrée à la « qualité de l’eau » sur ma facture d’eau.
Je peux aussi réalise moi-même le test en achetant un kit destiné à mesurer la dureté de l’eau.

Si votre eau manque de soupline, vous aurez besoin d’un de ces outils :


1. L’aimant anti-calcaire
Il est économique (compter entre 5 et 30€), simple d’application ET écologique car il ne nécessite aucun besoin en énergie ni ajout de produits chimiques dans l’eau.

2. L’adoucisseur d’eau
Il permet de réduire la dureté de l’eau pour obtenir une eau saine et dépourvue de calcaire.
En revanche, son utilisation provoque une surconsommation d’eau et des rejets importants de saumure (eau dont la concentration en sels est très élevée).

3. Les perles de céramique
C’est un moyen naturel de traiter le chlore, le calcaire ET les nitrates présents dans l’eau.
Composées d’argile enrichi en micro-organismes, les perles interviennent directement sur la structure de l’eau. Elles permettent aussi de lutter contre l’hyper-acidité et conserver une flore intestinale en bonne santé.

Conseil d’utilisation
Lors de la première utilisation, on dispose les perles au fond de la carafe pendant une demi-heure dans l’eau avant de la consommer. On peut les laisser en permanence dans un fond d’eau en complétant au fur et à mesure. Il suffira d’attendre 10 minutes avant de boire l’eau, et leur durée de vie est illimitée.

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES ET POLLUANTS

Éliminer le calcaire est une choses, mais quid des polluants tels que les nitrates, le plomb et les pesticides trouvés dans mon eau ?


1. Carafe filtrante, pas top
Vous pouvez purifier vous-mêmes votre eau avec une carafe filtrante qui contient entre 2 et 5L d’eau.
La filtration se fait par une cartouche qui doit être changée tous les mois.

Toutefois, un test réalisé par l’UFC Que choisir portant sur 31 familles volontaires a montré que, en pratique, la qualité de l’eau issue de ces carafes était dégradée par la prolifération de bactéries due à la stagnation de l’eau.

2. Le filtre à robinet, plutôt complet
Grâce à sa cartouche à base de charbon actif compacté, le filtre à eau sur robinet dispose d’une excellente qualité de filtration.
Plomb, cuivre, pesticides, bactéries, chlore, organochlorés et résidus de médicaments sont presque totalement éliminés de l’eau du robinet.

Conseil d’utilisation
Une cartouche a une capacité de filtration d’environ 1 500 litres et est à remplacer tous les 6 mois.
Soyez tranquilles, en cas d’oubli la cartouche ne relâche pas dans l’eau les substances filtrées, seul le débit diminue. Le filtre s’installe très simplement et ne nécessite aucune modification de plomberie. 
Le remplacement de la cartouche est également très facile à réaliser.

3. Filtre sous l’évier, uniquement pour l’eau froide
A installer sur ou l’évier, il offre la même qualité de filtration que le filtre à robinet, mais fonctionne uniquement sur eau froide. Il permet d’éliminer le chlore, les odeurs et les matières organiques.

Conseil d’utilisation
Sa cartouche est plus volumineuse avec une capacité de filtration de 6 000 à 10 000L à changer tous les 6 à 12 mois, et un débit de deux litres d’eau filtrée par minute.
A noter que le modèle sous évier nécessite la pose d’un robinet spécifique (généralement fourni avec le filtre).

Et maintenant…

4. L’osmoseur, le nec + ultra 
Kesako ? L’osmoseur est une grosse machine qui va filtrer l’eau à l’aide du charbon actif afin d’agir sur la qualité électromagnétique de l’eau 
L’appareil se place sous l’évier et se branche sur l’arrivée d’eau qu’elle filtre en retenant les éléments nocifs. Il n’est ni bruyant ni visible. C’est aussi la solution la plus coûteuse (compter entre 200 et 500€).
Penser à changer les filtres régulièrement (compter entre 10 et 30€ le filtre).
Attention ! Il ne retient pas le calcaire, contrairement à l’adoucisseur.

5. Charbon végétal Binchotan, purifiant et minéralisant 100% naturel
Outre ses propriétés sur notre organisme, le charbon végétal actif agit aussi sur la qualité de l’eau.
Son utilisation remonte au XVIIe siècle au Japon où les hommes utilisent du charbon de bois blanc nommé Binchotan pour neutraliser les odeurs et purifier l’eau.
En plus d’absorber les polluants, il relâche naturellement des minéraux essentiels à notre organisme que sont le calcium, le magnésium et le fer.

Conseil d’utilisation
Il suffit de déposer un morceau de charbon actif dans une bouteille ou un pichet (préférez le verre au plastique) et de le laisser agir entre 6 et 8 heures. Au rythme d’une bouteille/jour, il est efficace 3 mois. Puis le faire bouillir 10min, laisser sécher au soleil, et c’est reparti pour 3 mois.
Le charbon n’est actif que pour l’eau donc inutile de « purifier » son verre de vin 😉
A placer aussi dans les poubelles, la litière ou à côté des chaussures pour absorber les mauvaises odeurs.

6. Les graines de Moringa, astuce naturelle contre les bactéries
Le Moringa est un petit arbre des régions tropicales ou subtropicales, dont les graines sont utilisées pour traiter et purifier l’eau. L’ajout de graines de moringa réduites en poudre contribue à dépolluer l’eau en éliminant 90 à 99 % des bactéries.

Conseil d’utilisation
Piler les graines et les réduire en poudre, mélanger à l’eau. Pour traiter 1 L d’eau, il faut 50 g de poudre de graines de Moringa;
Attendre 30 minutes en agitant de temps en temps;
Filtrer l’eau à l’aide d’une gaze propre et stérile pour éliminer les déchets. Buvez !
[Petit plus] Les graines de Moringa sont 100% biodégradables, et peuvent être recyclées au jardin, dans les pots de fleurs ou dans vos vases.


Pour conclure, 

Nous vous invitons bien évidemment à tester la qualité de votre eau.
Après avoir fait le point sur les méthodes de dépollution, notre choix se porte principalement sur le filtre sur robinet et l’aimant anti-calcaire pour régler le problème à la source. Et en parlant de ça, quid d’une réforme sur la politique de l’eau en France ?
Pour rectifier le tir, UFC-Que Choisir demande l’adoption du principe « pollueur-payeur » afin de responsabiliser les pouvoirs publics et les agriculteurs. Il faudrait revoir la politique agricole de l’eau en augmentant le prix des engrais et des pesticides, introduire des sanctions financières en cas d’atteinte environnementale, et inviter
 les agences de l’eau à soutenir financièrement les agriculteurs bio.

Cet article a été rédigé par


Sources: UFC Que choisir
2,8 millions de français boivent une eau polluée
Quel filtre choisir ?
3 solutions naturelles pour traiter son eau
lemde.fr/2Ovjn60
bit.ly/2J192sE
Le charbon actif
Le coût d’un osmoseur

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Bonjour,
    Merci pour votre article. J’ai fait mes recherches et je crois qu’un filtre sur robinet est celui que je choisis.

    Par contre, je ne comprends pas pourquoi dans aucune article que je trouve sur internet, on cite la marque d’un bon filtre à robinet !? Comment sais-je où en acheter ?! Il y en a sur Amazon, mais tellement moins cher que je doute de leur qualité ! Si je vais y investir, j’aimerais quand même m’en acheter un bon. En ce moment, je suis contrainte d’acheter de l’eau en bouteille et cela me fait beaucoup de la peine !! (pour l’environnement et pour ma poche !)

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et une solution à cette énigme !

    Cordialement,

    Tonia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *